[./index.html]
[./presentation.html]
[./plan.html]
[./croquisvillage.html]
[./plan.html]
[./diaporama.html]
[./commissionetconseil.html]
[./secretariat.html]
[./crconseils.html]
[./crucicaderlien.html]
[./productionlocale.html]
[./bonzongilles.html]
[./salathelouise.html]
[./tammsebastien.html]
[./autresactivites.html]
[./violetteauriol.html]
[./robinbonzon.html]
[./lafontpascal.html]
[./mercierluc.html]
[./lesmarches.html]
[./sentiersrandonnee.html]
[./lesamisdutemple.html]
[./leschasseurs.html]
[./lafontanellebis.html]
[./assocjmgranier.html]
[./programme-2014.html]
[./chapelle/la-chapelle-1.html]
[./chevrerie.html]
[./l27herbier-du-roy.html]
[./bonzon.html]
[./granier.html]
[./valette.html]
[mailto:mairie-ste-croix30@wanadoo.fr]
[./index.html]
[./bruno.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
Sainte-Croix de Caderle
                                    La  chapelle de Sainte-Croix de Caderle.
                                                Par Sophie Aspord-Mercier
                                    Docteur en histoire de l'art et archéologie -Archéologue
Les recherches historiques, architecturales et archéologiques ont été publié dans l'ouvrage « Le sanctuaire chrétien de Sainte-Croix de Caderie, du haut Moyen Âge à nos jours ». En vente en librairie, à la mairie de SI,-Croix de Caderle et dans les points de vente suivants : Buraliste Journaux R. Menviel, Lasalle - Librairie Coularou, St Hippolyte du Fort - Maison de la Presse M. Fossat, SI-Jean du Gard - Maison de la Presse, Anduze - Librairie « La Porte des Mots », Anduze - Librairie Sauramps, Alès et au Musée des Vallées Cévenoles à SI-Jean du Gard. L'ouvrage peut également être directement commandé à la mairie de SI-Croix de Caderle ou  ci après
                                                               Le cimetière.

La présence d'un ancien cimetière a été définie à une cinquantaine de centimètres sous le sol de circulation actuel. A ce niveau, subsistaient plusieurs tombes en pleine terre : une sépulture complète, une sépulture partiellement dégagée et une sépulture tronquée. Parallèlement, deux dépôts contenant des membres inférieurs, et les restes de pieds isolés ont été retrouvés. Aucun élément particulier ne signalait ces inhumations. Les défunts ont été enterrés en pleine terre, dans un linceul. Des épingles de fixation fermaient le linceul au niveau de la tête. Ces sépultures ont pu être datées grâce à la découverte de quelques tessons de céramique et d'une pièce de monnaie en argent, attribuée au pape avignonnais Clément VI (1342- 1352).

Sous ce niveau d'inhumation se trouve un cimetière antérieur, établi au cours des IXème, Xème siècles. Quatre sépultures, Sp 1015, Sp 3032, Sp 3033 et Sp 4000, adossées à l'est du chevet préroman et au sud-est, ont été mises au jour. A l'exception de deux d'entre elles, les tombes ont été endommagées durant la reconstruction de l'église. Une étude détaillée des tombes a permis d'identifier des sépultures en coffre. Les parois de la cuve sont constituées de dalles de pierre posées de chant, tandis que le fond est matérialisé par de grandes dalles rectangulaires. La fermeture était assurée par trois grandes lauzes en grès, disposées bord à bord. Dans la tombe Sp 4000, deux défunts reposaient en décubitus dorsal, l'un au dessus de l'autre.
  
                                Les cachettes des prieurs de Sainte-Croix de Caderle.

Le démontage du dallage de la chapelle nord a révélé la présence de plusieurs cachettes monétaires. Regroupées par lot de deux, trois, six ou dix-huit pièces, les monnaies étaient dissimulées sous les dalles de pierre ou entre les joints du dallage. De toute évidence, les prieurs ont régulièrement caché une partie des recettes de l'Eglise dans la chapelle, qui servait alors de sacristie.
                                                              Des inhumations dans l'église

Selon les archives municipales, quatre prieurs et un notable ont été enterrés dans l'église en 1686, 1738, 1776 et 1779. Les fouilles archéologiques ont, en effet, confirmé l'existence de tombes dans l'abside et au niveau de la chapelle nord. La sépulture d'un jeune enfant, âgé entre 6 et 7 ans au moment du décès, a également été mise au jour au centre de l'abside. Une étude archivistique conduite par Pierre Valette, historien local, a révélé le nom des défunts sans toutefois pouvoir préciser l'identité des sujets. Une église de Sainte-Croix de Caderle conserve l'image superposée des trois églises édifiées entre les IXème et XIVème siècles. Ces découvertes apparaissent exceptionnelles dans la mesure où, d'une part, aucune recherche archéologique dans ce domaine n'a été effectuée dans cette partie de la Salendrinque et d'autre part, la mise au jour d'un bâtiment préroman permet de comprendre l'origine et l'implantation des premiers ordres religieux dans un secteur totalement isolé des Cévennes. Afin de mettre en valeur ce patrimoine, un projet architectural a été réalisé par l'architecte du patrimoine Nathalie d'Artigues. En se rendant au hameau de Sainte-Croix de Caderle, le visiteur pourra ainsi découvrir l'histoire du sanctuaire chrétien de Sainte-Croix de Caderle.
          Sépulture découverte au sud de l'abside et pièce de monnaie retrouvée dans le cimetière
Acte de décès d'un des prieurs de Sainte-Croix de Caderle