[./index.html]
[./presentation.html]
[./plan.html]
[./croquisvillage.html]
[./plan.html]
[./diaporama.html]
[./commissionetconseil.html]
[./secretariat.html]
[./crconseils.html]
[./crucicaderlien.html]
[./productionlocale.html]
[./bonzongilles.html]
[./salathelouise.html]
[./tammsebastien.html]
[./autresactivites.html]
[./violetteauriol.html]
[./robinbonzon.html]
[./lafontpascal.html]
[./mercierluc.html]
[./lesmarches.html]
[./sentiersrandonnee.html]
[./lesamisdutemple.html]
[./leschasseurs.html]
[./lafontanellebis.html]
[./assocjmgranier.html]
[./programme-2014.html]
[./la-chapelle-1.html]
[./chevrerie.html]
[./l27herbier-du-roy.html]
[./bonzon.html]
[./granier.html]
[./valette.html]
[mailto:mairie-ste-croix30@wanadoo.fr]
[./index.html]
[./chapelle-2.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
Sainte-Croix de Caderle

La chapelle de Sainte-Croix de Caderle se situe en pays cévenol à vingt kilomètres au nord-ouest de la ville d'Anduze, dans la vallée de la Salendrinque.
L'édifice, implanté à l'est du hameau, domine à 550 m NGF d'altitude, un vaste horizon se déployant du Mont Lozère vers le guidon du Bouquet et jusqu'au littoral méditerranéen.

  

                                                           Historique d'une petite église cévenole

Selon le cartulaire de Notre Dame de Nîmes, la présence d'une petite communauté, identifiée sous le nom de villam Caderilam, est attestée en 892. Malgré des sources manuscrites laconiques jusqu'au début du XVème Siècle, l'histoire de l'édifice a pu être écrite à partir des documents conservés principalement aux archives départementales et municipales.
En 1384, Sainte Croix de Caderle, Sancta Crux de Caderlio, comptait seulement un feu, soit un groupe composé de 4 à 5 personnes. L'existence d'une église est attestée seulement à partir du 27 octobre 1420, lorsque un jeune prêtre, Bernard Carrière, fut solennelle nommé à Sainte-Croix.
La liste des prieurs, principalement originaires des diocèses de Lodève, de Montpellier, de Senez, deTours, de Vabres, d'Alès et de Rodez a pu être établie jusqu'en 1779, date du départ du dernier prêtre de Sainte-Croix de Caderle.

                                                         

  
                                    La  chapelle de Sainte-Croix de Caderle.
                                                Par Sophie Aspord-Mercier
                                    Docteur en histoire de l'art et archéologie -Archéologue

Depuis vingt ans, la municipalité et l'association des « Amis du temple » ont entrepris plusieurs démarches pour restaurer et valoriser le site. En 1985 et 1986, divers travaux ont été réalisés à l'intérieur du monument. La chapelle nord, qui servait de sacristie, fut réouverte vers la nef. La chaire en bois, appuyée contre un mur qui a été démonté, fut retirée du lieu de culte. Les enduits, fragilisés par l'humidité, furent décroûtés et remplacés par un épais mortier couvrant l'ensemble des maçonneries. Un an à peine après la fin des travaux, des phénomènes de capillarité sont apparus et se sont aggravés principalement dans l'abside. En 1996, des sondages archéologiques ont été jugés nécessaires pour déterminer les raisons engendrant un taux d'humidité élevé dans l'édifice.
Grâce au financement du Conseil Général du Gard, et à l'intervention du Service régional de l'archéologie, SRA-DRAC Languedoc-Roussillon, deux campagnes de sondage ont été réalisées au cours des années 2004 et 2005. La découverte de deux cimetières primitifs et la mise au jour partielle de fondations d'un édifice préroman et d'une église romane se sont révélés être d'un intérêt majeur pour la connaissance sur l'implantation des premiers édifices religieux en Cévennes. Des recherches complémentaires ont été réalisées en 2007 et 2008, grâce au soutien du SRA-DRAC Languedoc-Roussillon, et de la commune de Sainte-Croix de Caderle. Au regard de l'intérêt des vestiges architecturaux découverts, un projet de mise en valeur et de sauvegarde du patrimoine est désormais envisagé par la commune de Sainte-Croix de Caderle.
             Église de Sainte-Croix de Caderle, abside
Porche d'entrée et chapelle sud